, ,

Configurer le TP-link ARCHER VR200

Bonjour,

je profite de ce billet pour vous partager mon retour d’expérience pour configurer le TP-link ARCHER VR200 pour remplacer une Freebox Crystal connectée en ADSL2+

L’idée de départ était d’avoir un modem routeur compatible VDSL2 afin de remplacer ma box (Freebox Crystal) pour éviter le changement de box chez Free afin de profiter du VDSL2 (ma ligne est compatible, mais pas la Freebox Crystal)

En effet, seules la version révolution et mini 4k sont compatibles avec le VDSL2, mais il faut compter 50 € de frais de migration + 19 € de frais de ports pour faire le basculement… bref je trouve plus intéressant d’investir dans mon propre matériel, (si jamais demain je change d’opérateur par exemple, je n’aurais pas dépensé 69 € pour rien…).

Bref, suite à une bonne promo en ligne, j’ai choisi le TP-link Archer VR200, compatible ADSL2+, VDSL2 et disposant un wifi AC 750 et de ports gigabits.

Pour avoir tester directement en VDSL via les configurations pré-définies, ça n’a pas fonctionné, mais je ne désespère pas, mais il semblerait qu’à priori, si le freenaute n’utilise pas déjà une box révolution ou mini4k la ligne ne bénéficie pas du VDSL (j’appellerais demain chez Free pour savoir).

En attendant, il fallait configurer le TP-link Archer VR200 pour pouvoir se connecter en ADSL. Je partirais du principe que si vous arrivez ici, c’est que vous aurez déjà récupérer les informations concernant votre IP publique, les DNS free et les divers éléments nécessaires à la configuration.

Comment configurer le TP-link Archer VR200

  • Rendez vous sur l’interface de gestion de votre Archer VR200 (par défaut 192.168.1.1)
  • Cliquez sur l’onglet « Advanced » dans le bandeau en haut (Quick Setup / Basic / Advanced)
  • Dans le panneau de gauche, cliquez sur « Network« 
  • Vous arrivez sur la page « Wan Interface« 
  • Si vous avez déjà testé différentes connexions, vous pouvez supprimer tout, nous allons repartir de 0
  • Cliquez sur le bouton « Add » de la page pour faire apparaître la page de configuration de la connexion
  • Cochez « ADSL » en DSL Modulation Type
  • Sélectionnez tout de suite l’option « IPOA » dans la liste « Connection Type »
  • VPI : laissez 8
  • VCI : indiquez 36
  • Cliquez sur le petit « Advanced » pour faire apparaître les options d’encapsulation
  • Choisissez le mode d’encapsulation (Encapsulation Mode) : VC-Mux
  • Indiquez ensuite votre IP (c’est l’ip attribuée par Free à votre freebox) (Dans mon cas, je suis en dégroupé total avec une ip fixe)
  • Indiquez votre masque de sous-réseau (255.255.255.0)
  • Indiquer votre passerelle (ce sont les 3 premiers groupes de chiffre de votre IP Free avec 254 en dernier groupe. Par exemple si mon ip free est 78.1.50.2, ma passerelle sera 78.1.50.254)
  • Indiquez les DNS (212.27.40.240 et 212.27.40.241)
  • Cliquez sur la partie Advanced pour faire apparaître de nouvelles options:
  • MTU Size (par défaut 1480)
  • NAT : coché
  • SPI Firewall : décoché
  • IGMP Proxy : coché

Enfin j’ai utilisé l’option « Use Custom Mac Address » pour y recopier l’adresse MAC de ma Freebox Crystal (Adresse que vous retrouvez facilement sur une Freebox Crystal sur le petit autocollant collé sous la box).

Une fois toutes ces informations renseignées, vous enregistrez et lancez le reboot du Archer VR200.

Paramètre à vérifier

Je me suis également rendu sur la page « DSL SETTINGS » pour y régler :

  • le DSL Modulation Type sur « ADSL Auto Sync-Up »
  • Annex Type sur « Annex A/L/M »
  • Bit Swap : coché
  • SRA : coché

Firmware du ARCHER VR200

J’ai mis à jour avec la dernière version du firmware proposé par TP-Link, à savoir la version 0.8.0 0.5 v0053.0 Build 160122 Rel.41839n (du 22/01/2016)

Options à modifier sur l’interface de gestion Free

J’en ai profité également pour modifier l’option ping depuis mon interface de gestion free pour passer du mode normal au mode patate (que je modifierais si je m’aperçois qu’il y a trop de perturbations sur la ligne).

N’hésitez pas si vous aussi vous avez rangé la freebox au placard à donner en commentaires vos astuces ou à poser les questions si vous envisagez de sauter le pas :)

 

, , ,

Strava – plus de son

Bonjour ami lecteur,

juste un petit retour sur Strava suite à un problème rencontré, je met la soluce qui m’a permet de retrouver les annonces sonores durant la course, bien pratique pour suivre l’évolution du rythme ;)

J’utilise cette appli maintenant depuis plus de 3 mois… et je la trouve très bien réalisée et avec suffisamment d’infos en mode gratuite pour progresser :)

Pour ceux qui n’auraient pas de son sous Android (ce qui a été mon cas pendant 1 semaine après le changement de téléphone, passé d’un moto g 4G à un Xperia Z3 compact) il suffit simplement d’installer le moteur de synthèse vocale de google et de vérifier qu’il est bien configuré par défaut dans les options (réglages / langue & saisie / Sortie de synthèse vocale / moteur préféré)

Du coup pendant une semaine j’ai du utiliser Runtastic… mais je reviens sous Strava :) Je mettrais la dernière étoile pour Strava lorsqu’ils auront corrigés leur problème d’import de fichier gpx ou tcx qui fausse complètement les temps de course (lorsqu’on exporte une activité Runtastic et qu’on l’importe ensuite sous Strava)… Mais en tout cas, pour la cap, je recommande vivement cette appli :)

Ah oui, leur support sur ce type de problème n’est pas très efficace… email envoyé au support le 18/06, premier retour du support le 23 pour m’informer qu’ils croulent sous les demandes, mais que ma requête sera bien traitée…

, , ,

Comment faire de la vidéosurveillance à moindre coût

Bonjour fidèle(s) lecteur(s)

Petit retour d’expérience suite à la désagréable aventure que nous avons vécu ce début de semaine… En effet, notre voiture a été fracturée, mais heureusement rien n’a pu être dérobé car le contenu était peu intéressant ou alors ce $ù*^$^m*ù$ de voleur a été dérangé durant l’exécution de son méfait…

C’est très bizarre comme sensation,… et j’en ai donc profité pour convaincre ma femme qu’il était important de mettre un système de vidéo surveillance à  la maison pour éviter que l’incident de la voiture ne se produise dans la maison…

Aussitôt dis, je commence à regarder les tarifs des caméras axis… et je déchante vite… (Je nomme Axis comme marque car j’ai déjà eu l’occasion de travailler avec ces produits qui sont d’une excellent qualité).

Je n’ai malheureusement pas les fonds nécessaires pour l’investissement d’une petite M1054 (http://www.ldlc.com/fiche/PB00102954.html) avec vision nocturne… à 389,95 € TTC chez LDLC…

J’ai cependant un NAS Synology à la maison (DS213J) qui fonctionne parfaitement sur lequel je voulais brancher cette caméra et utiliser SurveillanceStation, l’outil de vidéo surveillance fournit par Synology, qui est très bien.

Mais, j’ai une petite webcam de chez Logitech, la C270, rolls des webcams pour conf call Skype, petite, pratique et efficace :) et en parcourant le net, je vois que des utilisateurs ont réussi à la brancher sur leur NAS Synology directement en USB, et que ce dernier la reconnais correctement via l’utilisation d’un petit paquet non officiel… (dont voici l’adresse pour ceux qui seraient intéressé)

Cependant, avec la version de mon NAS (213J), ce n’est pas compatible…

Je commence à lâcher prise, mais je tombe sur des articles concernant l’installation de Motion sur un Raspberry Pi qui va permettre de gérer la webcam USB branchée sur le Rasberry Pi et ensuite qu’on va pouvoir connecter sur le SurveillanceStation du NAS.

Bon maintenant y’a plus qu’à :) on va faire donc faire de la vidéosurveillance à moindre coût !

Pour cela, il vous faut :

  • Un Raspberry Pi (env. 40 €)
  • Une carte SD 8Go (env. 10 €)
  • Un boitier de protection pour le Pi (env. 8 €)
  • Une webcam (env. 25 €)
  • Un câble réseau (env. 1€ /m) ou un dongle Wifi.

Voilà grosso modo le nécessaire à avoir, que je calque par rapport à ma problématique (je suis branché directement en filaire sur mon switch qui diffuse le réseau de ma freebox et alimente le Freebox TV et mon PC (car le CPL FREE… c’est pas top dans les vieilles baraques…))

Pour faire simple, j’ai installé Rapsbian sur ma carte SD, branché et activé le SSH, et j’ai réalisé la configuration directement sur mon Pi, sans passer directement via SSH.

Si ça vous intéresse, je vais lister les commandes utilisés pour l’installation

  • sudo apt-get update
  • sudo apt-get upgrade
  • sudo apt-get install motion
  • sudo nano/etc/motion/motion.conf

lors de l’édition du fichier motion.conf, il faut modifier les variables suivantes (ctrl+w pour lancer une recherche)

  • daemon on
  • width 1280
  • height 720
  • webcam_localhost off
  • webcam_port 8081

Ensuite, il suffit d’enregistrer les modifications et lancer Motion

  • sudo motion

Le programme se lance alors et vous pouvez accéder au flux de la web cam depuis une page html qui contient la balise <img src= »http://ipduraspberrypi:8081″></img>

Une fois que vous avez vérifié que tout était opérationnel, il vous suffit de lancer surveillance station et de paramétrer la caméra dans l’outil :)

Pour réaliser cette opération, j’ai consulter plusieurs articles sur différents sites, dont voici les liens :

N’hésitez pas à consulter ces liens si besoin ;)

Ah oui, et pour gérer la connexion au raspberry depuis le PC en SSH, j’utilise l’excellent MobaXterm http://mobaxterm.mobatek.net/

, , ,

Ah p$^ù*;! c’est quel mot de passe que j’ai mis !!!

Bonjour fidèle lecteur :)

Si tu tombe sur ce poste, c’est que tu cherches Le logiciel pour pouvoir t’aider dans le combat quotidien du non oubli de mot de passe… sauf si tu utilise la fonction de stockage du mot de passe du navigateur… ou alors si tu utilises le même mot de passe partout (ce qui, je le rappelle) est… TRÈS DANGEREUX !!!!

J’ai découvert il y a peu, par le biais d’un client, le logiciel qui me permet aujourd’hui d’être plus serein : Dashlane

En effet, ce logiciel est une sorte de coffre fort numérique vous permettant de stocker vos identités multiples, vos papiers (carte d’identité, carte vitale,…) et vous permet de renseigner automatiquement les formulaires et synchroniser le tout pour que vous puissiez y avoir accès depuis votre PC à la maison, votre smartphone, votre tablette, votre PC au bureau, un jour votre montre connecté (même si je pense que cet appareil à peu d’avenir)…

C’est très pratique, et on peut laisser le logiciel choisir un vrai mot de passe lors d’une inscription, il n’y a qu’à retenir le mot de passe principal pour accéder à son compte Dashlane et on le couple avec Google Authenticator lorsqu’on associe une nouvelle machine à son compte.

J’ai même sauté le pas et payé les 19$ pour avoir accès au service pour un an, et vu le taux de change du moment, c’est très peu pour un service de qualité :)

Ce n’est pas un billet sponsorisé